Notre ville

Archives

Le greffe a la garde des divers documents officiels et archives de la Ville et, lorsque requis, procède à leur authentification. Conformément à la Loi sur les archives, il voit à l’application de la politique de gestion des documents actifs et semi-actifs et au calendrier de conservation, lequel permet de savoir à quel moment un document doit être éliminé et quels sont les documents qui doivent être conservés de manière permanente. En bref, il s’occupe de la gestion documentaire.

En toute logique, la responsabilité de l’application de Loi sur l’accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels au sein de la Ville a été dévolue au personnel du greffe.

Fonction obligatoire en vertu de la Loi sur les cités et villes (RLRQ c C-19), le greffier assiste aux séances du conseil et dresse le procès-verbal de tous ses actes et délibérations et en assure la diffusion et la conservation. Toute personne intéressée peut consulter les ordres du jour des séances ordinaires du conseil municipal à la fin de l’après-midi du vendredi précédant celles-ci sur le site internet, de même que les procès-verbaux qui sont disponibles après leur adoption par le conseil municipal lors de la séance ordinaire qui suit. Le calendrier des séances ordinaires est diffusé en début de chacune des années.

Le greffier a la responsabilité de s’assurer du respect de tous les aspects légaux et procéduraux liés à la gestion de l’administration municipale, de la rédaction, de la conservation et de l’authentification des documents officiels de la Ville. Notamment, il rédige ou participe étroitement à la rédaction des règlements municipaux et gère tout le processus d’adoption et d’entrée en vigueur, tel que les avis de motion, la présentation des projets de règlements, la tenue des assemblées de consultation publique et des registres, l’obtention des approbations et la publication des avis publics. Toute personne intéressée peut consulter les avis publics et les principaux règlements sur le site internet.

Histoire

En 1849, trois valeureux pionniers, Narcisse Ménard, Olivier et Jean-Baptiste Dufresne, s’installent sur les rives du Lac à la truite jadis fréquenté par les Weskarinis. Puis, d’autres « ouvreurs de pays » viennent les rejoindre pour former, petit à petit, une paroisse puis un village. Avec l’arrivée du premier train, la population s’accroît rapidement, passant de 1 700 à 4 500, entre 1892 et 1921. Sainte-Agathe-des-Monts devient alors la destination favorite des riches gens d’affaires de Montréal. Au cours de la saison hivernale de 1927-1928, plus de 11 000 skieurs arrivent par train, moyen de transport qui permet également d’acheminer les produits de l’exploitation forestière vers Montréal.

Dès 1898, Sainte-Agathe-des-Monts est reconnue comme l’une des municipalités les mieux éclairées du Québec. Vers 1910, elle devient autosuffisante en matière d’hydroélectricité, puis commence à desservir les villages environnants, ce qu’elle fit jusqu’en 1965, soit deux ans après la nationalisation de l’électricité. La vocation de Sainte-Agathe-des-Monts en tant que ville centre de services s’établit dès lors et se maintiendra jusqu’à ce jour.

Historique de la situation légale de la Ville de Sainte-Agathe-des-Monts
1862   Création de la paroisse Sainte-Agathe

1896   Modification en « Municipalité du village de Sainte-Agathe-des-Monts »

1915   Modification en « Ville de Sainte-Agathe-des-Monts »

1964   Création de la municipalité de Sainte-Agathe-Sud

1999   Fusion de la Ville de Sainte-Agathe-des-Monts avec Sainte-Agathe-Sud
            (Décret 1529-98, le 16 décembre 1998)

2002   Fusion de la nouvelle Ville de Sainte-Agathe-des-Monts avec Sainte-Agathe-Nord
            et Ivry-sur-le-Lac 
(Décret 110-2002, le 13 février 2002)

2005   Défusion de la municipalité d’Yvry-sur-le-Lac – Création de la nouvelle Ville de
            Sainte-Agathe-des-Monts et de l’agglomération de Sainte-Agathe-des-Monts 
           (Décret 1059-2005, le 9 novembre 2005 (agglomération); décret 1060-2005, le 9
           novembre 2005 (Ville); décret 1061-2005, le 9 novembre 2005 (Ivry-sur-le-Lac))

Personnalités marquantes


GASTON MIRON

Considéré comme le poète national du Québec, Gaston Miron est né le 8 janvier 1928 à Sainte-Agathe-des-Monts et est décédé à Montréal, le 14 décembre 1996. Il est le fils de Charles-Auguste Miron et de Jeanne Raymond dit Michauville et est l’aîné d’une famille de cinq enfants. À 19 ans, il quitte sa ville natale pour Montréal où il étudie en sciences sociales à l’Université de Montréal et est introduit dans des cercles l’initiant à la poésie.

Première maison d’édition de poésie québécoise, les Éditions de l’Hexagone sont fondées en 1953 par Gaston Miron en compagnie de Gilles Carle, Louis Portugais, Olivier Marchand, Mathilde Ganzini et Jean-Claude Rinfret.

Au cours de sa carrière, Gaston Miron a reçu de nombreux prix, dont, entre autres, le Prix Ludger-Duvernay en 1978, le prix Guillaume-Apollinaire pour « L’homme rapaillé » en 1981 et le Prix Le Signet d’Or, catégorie Rayonnement à l’étranger en 1993. En 1996, il sera fait Officier de l’Ordre national du Québec.

Des obsèques nationales seront célébrées dans sa ville natale le samedi 21 décembre 1996.

En 1997, à titre posthumes, la Ville de Sainte-Agathe-des-Monts nomme la bibliothèque municipale en son honneur.


JEAN-JACQUES BERTRAND

Premier ministre du Québec du 2 octobre 1968 au 12 mai 1970 sous la bannière de l’Union nationale, Jean-Jacques Bertrand est né le 20 juin 1916 à Sainte-Agathe-des-Monts et décédé le 22 février 1973 à Montréal.

 

DOUGLAS LORNE MCGIBBON

Homme d’affaires montréalais né le 24 novembre 1870 à Montréal, fils d’Alexander McGibbon et de Harriet Davidson ; décédé le 20 avril 1927.

L’initiative de l’implantation du Sanatorium Laurentien lui revient principalement. Après sa guérison de la tuberculose à Saranac Lake, il fit un don de 50 000 $ pour assumer une part importante des coûts de sa construction. Maintenant, ce bâtiment se nomme Pavillon Duquette du Centre hospitalier des Sommets de Sainte-Agathe-des-Monts. Sa résidence de Sainte-Agathe-des-Monts « The StoneHeaven » est située au 40, chemin du Lac-Des-Sables.

 

*** page rédigée en collaboration avec le Comité du Patrimoine de Sainte-Agathe-des-Monts

Portrait de Sainte-Agathe-des-Monts

Gentilé
Agathois, Agathoise

Évolution démographique

1991 1996 2001 2006 2011 2016
5452 5669 7121 9679 10 115 10 223

(Sources : Recensement du Canada)

Territoire actuel
L’actuelle ville de Sainte-Agathe-des-Monts a été constituée en 2002, suite aux fusions avec les municipalités de Sainte-Agathe-Sud et, plus récemment, avec Sainte-Agathe-Nord.

Superficie
129 km2,, dont 30 lacs

L’occupation du territoire est répartie de la façon suivante:

  • Plan d’eau: 8%
  • Milieu boisé: 80%
  • Milieu humide: 4%
  • Terrain en friche: 5%
  • Milieu urbain: 2%
  • Milieu de villégiature: 1%

Villes jumelées

En 1969, la Ville de Sainte-Agathe-des-Monts signait un pacte d’amitié avec la ville de Lagny-sur-Marne en France.

Depuis, plusieurs Agathois ont participé à des échanges culturels au fil des ans alors qu’un programme de l’Association Québec-France permet à des étudiants de vivre une expérience de travail en sol français durant l’été.

La Ville a voulu souligner cette longue amitié en donnant le nom de Place Lagny au principal lieu de rassemblement des Agathois doté d’un panorama privilégié et situé au centre-ville sur la rive du lac des Sables.

Situé à 28 km à l’est de Paris, au sein de Marne et Gondoire, Lagny-sur-Marne cultive le charme d’une ville provinciale, belle, conviviale et dynamique. Son patrimoine, sa géographie et son commerce séduisent.

Ville médiévale, elle compte de nombreux monuments historiques, dont l’Hôtel de Ville qui se dresse sur l’emplacement de l’abbaye Saint-Pierre, et l’église abbatiale Notre-Dame-des-Ardents.

Son panorama, entre champs et forêts, a inspiré écrivains et peintres, érigeant Lagny-sur-Marne en ville d’artistes.
Cité commerciale, Lagny-sur-Marne vit au rythme des commerces de son centre-ville et de son marché, héritier des foires de Champagne médiévales.

Site Internet officiel
________________________________________

Situé au cœur du Parc des Adirondacks dans l’état de New York, Saranac Lake est jumelé avec la Ville de Sainte-Agathe-des-Monts depuis 2002.

Son paysage, son architecture et la présence de la rivière Saranac au centre-ville rappelle Sainte-Agathe-des-Monts qui, tout comme sa jumelle, était un endroit reconnu pour le traitement de la tuberculose au début du 20e siècle.

Site Internet officiel